Un point sur le début de saison de Cristobal Huet avec les Blackhawks de Chicago , après la défaite aux tirs aux buts face aux Red Wings de Detroit (5-4). Le moins que l’on puisse dire, c’est que Cristo ne démarre pas cette saison comme il l’aurait souhaité…

Un petit récapitulatif s’impose

Rappel des faits : le 2 juillet dernier, Huet signait un contrat de 4 ans et 22,5M$ avec Chicago, après une excellente saison partagée entre Montréal et Washington. Problème : Chicago possède déjà un gardien n°1 en Nikolaï Khabibulin, décevant depuis son arrivée à Chicago en dépit d’un énorme contrat (6,75M$/saison). La volonté de Dave Tallon, le GM des Blackhawks, était donc de se débarrasser de Khabibulin et de son contrat pour faire la place à Huet, qui sera chargé de garder le filet des Hawks pour les 4 prochaines saisons. Vu que peu de gardiens de valeur seront agents libres à la fin de la prochaine saison, Tallon anticipait ainsi pour sécuriser le poste de gardien pour les prochaines années. Mais malheureusement pour Huet, aucun club n’a souhaité s’attacher les services du russe, même lorsque celui-ci a été placé au ballotage.

Une bonne entame de match

Chicago débutait donc la saison avec 2 gardiens numéro 1, consommant à eux deux 12,375 M$ sur les 56,7M$ autorisés par le cap salarial. Cette grossière erreur de management a mis Cristobal Huet dans une situation extrêmement difficile. En effet, en plus de la pression de devoir performer à la hauteur de son nouveau contrat, Huet doit assumer l’erreur de Tallon. Pour ne rien arranger, Khabibulin, délesté de toute pression, a démarré la saison sur les chapeaux de roues, ce qui augmente l’incompréhension à Chicago autour de l’arrivée de Huet.

Enfin, depuis le début de la saison, le staff de Chicago semble tout mettre en oeuvre pour valoriser au maximum Khabibulin, vraisemblablement dans le but de conclure une transaction profitable à l’équipe. Avant la récente blessure du russe, Huet n’avait ainsi jamais aligné 2 matchs consécutifs ! Difficile pour un gardien de trouver le rythme dans ses conditions…

Une situation paradoxale

La situation du français est d’autant plus invraisemblable que les Hawks ont été le cherché pour en faire le premier gardien, en lui octroyant un salaire très important. Il serait logique que le staff de Chicago le mette dans les meilleure conditions pour prouver qu’ils ont fait le bon choix, mais ce n’est pas le cas.
Résultat, Huet doute, et cela se ressent dans son jeu. On le voit nerveux sur la glace, manquant de confiance, commettant des erreurs qui ne pardonnent pas à ce niveau. Ses statistiques demeurent moyennes (4 victoire, 5 défaites, 3 défaites après prolongation, GAA de 2.95, et % d’arrêts de 89,8%), surtout en comparaison de celles de Khabibulin (7-1-4, 2.46, 92,3%).

Après avoir lutté pour faire sa place en NHL, lutté pour le poste de n°1 avec Roman Cechmanek (Los Angeles), José Théodore (Montréal), David Aebischer (Montréal), Carey Price (Montréal), et Olaf Kolzig (Washington), Cristobal Huet va donc devoir une fois de plus prouver (une fois de plus !) qu’il peut être le gardien n°1 d’une équipe de Chicago ambitieuse…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Post Navigation